Marine Le Pen visite une chocolaterie du Doubs

Le mercredi 8 mars, à l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes, Marine Le Pen, accompagnée de Florian Philippot et Sophie Montel, s’est rendue à Chalezeule, près de Besançon, afin de visiter la chocolaterie « Le Criollo ».

Cette belle PME artisanale, dirigée par une femme, et dont l’équipe est en majorité féminine (60%), met en œuvre ce que nous promouvons : les circuits courts, la valorisation de l’apprentissage et du travail manuel.

En 2 heures de visite, Marine a pu découvrir tous les métiers d’une chocolaterie de l’apprentie à la chef d’entreprise. Une belle façon de rendre hommage aux femmes dans l’entreprise et de rappeler nos propositions en faveur de l’égalité homme-femme notamment salariale.

La visite de notre candidate s’est achevée par un bain de foule improvisé par les clients et visiteurs de la chocolaterie.

Un grand merci au Criollo, entreprise tolérante et ouverte à tous, d’avoir accueilli Marine, candidate du peuple, qui occupe le terrain pour être au plus près des Français et écouter leurs préoccupations.

marine le pen avec sophie montel, chantal maire et julien acard

Voir toutes les photos de la visite.

The Guardian : « L’homme qui pourrait faire de Marine Le Pen le président de la France »

Dans un article daté du 31 janvier 2017 écrit par Angelique Chrisafis, le quotidien britannique The Guardian évoque le déjeuner patriote que notre fédération a organisé en mai dernier en présence de Florian Philippot.

Article original en anglais.

Article traduit par Google Translate.

Ci-dessous les paragraphes concernant notre déjeuner patriote et quelques photos de l’événement :

« Lors d’un samedi ensoleillé du mois de mai dernier, sur la véranda d’un restaurant en bordure de route près de la frontière suisse, Philippot tenait sa dernière arme électorale, Gordon le Whippet, sur un fil de cuir rouge. Philippot a été l’invité d’honneur lors d’un week-end «déjeuner patriotique» dans le Doubs, une circonscription semi-rurale dans l’est de la France qui était jadis un centre florissant de l’industrie automobile française. Dans la crainte de nouvelles pertes d’emplois, la part de vote du Front National a régulièrement augmenté ici à chaque élection récente. Gordon le Whippet a joué un rôle important dans le dernier effort de Philippot pour élargir son soutien aux partis, en faisant appel au grand nombre de propriétaires d’animaux de compagnie et de défenseurs du bien-être des animaux, y compris sa prochaine cible démographique – les femmes et les personnes âgées. Marine Le Pen avait aussi posté des photos d’elle-même à la maison avec ses chats, caressant des chatons ou étreignant des chevaux. (Philippot était devenu un visiteur régulier de Brigitte Bardot, la star du cinéma des années 1960 a fait campagne pour les droits des animaux, et le soutien du Front National.) Après leur première rencontre dans sa villa Côte d’Azur, Bardot avait posé pour des photos l’embrassant.

À l’intérieur du restaurant, l’atmosphère était festive. Les travailleurs du parti ont versé du vin et servi de la pintade aux supporters locaux, y compris les ex-soldats, les enseignants à la retraite, les propriétaires, les jeunes mères et les propriétaires de petites entreprises. Michel, âgé de 60 ans, ingénieur originaire de Besançon, à la frontière suisse, se plaignait d’avoir vu récemment une femme dans un parking de Lidl portant un niqab, malgré une loi interdisant aux femmes de porter des vêtements de plein visage en public. «Ma femme et moi sommes de plus en plus âgés et nous ne pourrons pas nous défendre. Non seulement ils vont nous envahir, ils vont vouloir imposer la charia « , at-il dit.

La garde de police personnelle de Philippot montrait près de la porte. Depuis les attentats terroristes perpétrés à Paris en novembre 2015, au cours desquels 130 personnes sont mortes, il a reçu une protection 24 heures sur 24. À l’exception de Marine Le Pen, il est la seule personne au Front national à se voir accorder ce privilège.

Après le parfait chocolat, Philippot, vêtu d’une chemise blanche à col ouvert, se tint et parla dans un microphone sans fil. Alors que Marine Le Pen donne des discours ardents lors de grands rassemblements, il est plus un orateur motivant après le dîner, galvanisant les prospectus et les solliciteurs. «Notre pays est en très grave danger», a déclaré Philippot. Il a décrit une vision apocalyptique de la France («nos personnes âgées qui passent à travers des poubelles à l’extérieur des supermarchés»), avec des patriotes à la rescousse. Chaque fois que son pays avait traversé une période de doute «ou presque disparu», at-il dit, la France a toujours été capable «de chasser les imposteurs au pouvoir et de les remplacer par des gens qui aimaient vraiment notre pays».

Gordon le Whippet se tenait à l’attention des points les plus passionnés, tremblant d’émotion. Le chien a été prêté par l’amie proche de Philippot et l’alliée de parti, Sophie Montel, un député européen du Front national qui vit dans un village voisin. «Florian a imposé la structure à un parti qui était toujours chaotique, désorganisé, faire les choses à la dernière minute», m’a dit Montel. »

déjeuner patriote 2016déjeuner patriote 2016déjeuner patriote 2016

déjeuner patriote 2016déjeuner patriote 2016

Voir toutes les photos.

NON-DÉMISSION DE SAUVADET : LA SOUPE SERVIE À L’ASSEMBLÉE NATIONALE EST DÉCIDÉMENT TROP BONNE !

Hier, le Conseil d’État a rejeté tous les recours contre le scrutin des élections régionales 2015 de Bourgogne-Franche Comté, validant définitivement l’élection de décembre dernier.

Cette décision – qui intervient 7 mois après l’élection – confirme donc les scores exceptionnels enregistrés par le Front National le 13 décembre 2015 et l’arrivée de 24 conseillers patriotes au sein du Conseil régional de BFC. Mais cette décision permet également au député-président-du-conseil-départemental-conseiller-régional Sauvadet de conserver s’il le souhaite son mandat de député, son indemnité et son immunité parlementaires.

En effet, la loi anti-cumul autorise Sauvadet à choisir les mandats qu’il conserve dans la limite de deux mandats. En laissant un de ses colistiers déposer un recours qui suspendrait l’application de cette loi, le cumulard Sauvadet a finalement joué la montre pour retarder l’abandon d’un de ses trois mandats.

François Sauvadet a donc trahi ses engagements de campagne puisqu’il déclarait en septembre dernier « qu’être député ne sert plus à rien » et que « [sa] décision était prise, [qu’il] quitterait [ses] fonctions parlementaires dès janvier, [qu’il soit] élu ou non président du Conseil régional en décembre ».

Les élus du groupe « Les Patriotes – Front National » de Bourgogne-Franche Comté demandent donc une nouvelle fois à François Sauvadet de démissionner immédiatement de son mandat de député et lui rappellent qu’une pétition exigeant cette démission a déjà rassemblé des centaines de signatures. À défaut, nul doute que l’élection déjà bien engagée d’un député patriote en Côté d’Or sera confirmée dans les urnes !