Convention présidentielle sur la protection animale en présence de Marine Le Pen

Mardi 11 octobre se tenait à Paris la convention « Marine 2017 » sur la protection animale en présence notamment de Marine Le Pen, Florian Philippot, David Rachline et de nombreux cadres et élus de notre famille politique.

Le public venu nombreux des 4 coins de la France pour l’occasion a appréciée les interventions et tables-rondes notamment celles de Sophie Montel, Présidente du collectif Belaud-Argos, et Julien Acard, son Secrétaire général.

De nombreux militants du Front National du Doubs ont fait le déplacement et contribué à l’organisation de cette manifestation réussie, mettant notre fédération à l’honneur !

Retrouvez les 30 propositions du collectif pour la protection animale sur le site du collectif Belaud-Argos.

marine_le_pen salle_convention sophie_montel

Communiqué de presse du Collectif Belaud-Argos

En 2017, les amis des animaux voteront pour Marine Le Pen

MesdamBelaud Argoses Di MEO et PROUST élues socialistes en manque de reconnaissance ont choisi la journée internationale du chat pour s’agacer de l’affection que porte Marine LE PEN aux petits félins et tenter d’expliquer que le Front National mépriserait en réalité la condition animale.

A l’évidence énervées par la création du collectif Belaud-Argos chargé de faire des propositions en matière de protection animale pour le programme présidentiel de Marine LE PEN, les deux commères balancent donc quelques exemples volontairement caricaturés et comme toujours sortis de leur contexte.

Or, le travail des élus FN et notamment des parlementaires français siégeant au Parlement européen est particulièrement exemplaire en matière de défense du bien-être animal et vient démentir de manière factuelle les allégations de ces deux élues socialistes. On notera d’ailleurs que toutes les propositions de résolution faites par les parlementaires FN qui vont dans le sens de la protection animale sont systématiquement rejetées par les élus UMPS et ce par pur sectarisme ou parce que ces sujets ne les intéressent tout simplement pas.

 

En réalité, on aurait aimé lire les réactions de Mmes Di MEO et PROUST après la diffusion des vidéos de l’association L214 révélant l’ampleur de la souffrance animale dans certains abattoirs. Le collectif Belaud-Argos lui l’a fait demandant la fin des dérogations pour l’abattage rituel et l’obligation d’étourdissement des animaux avant la mise à mort mais aussi une meilleure formation des personnels et le recrutement et la présence effective d’inspecteurs vétérinaires tout au long de la chaîne (contrôles ante-mortem, abattage, découpe…). A ce jour, force est de constater que rien de concret n’a été fait par le gouvernement socialiste pour remédier à la souffrance des animaux dans les abattoirs. Une commission d’enquête à l’Assemblée nationale, une visite « inopinée » de quelques parlementaires dans un abattoir halal pour chronométrer le temps exact entre l’égorgement et la mort de l’animal et puis un rapport pour expliquer que finalement tout ne va pas si mal dans le monde des abattoirs français.

En 2017, les amis des animaux ne s’y tromperont pas et voteront pour Marine LE PEN, une femme de courage, de cœur et de convictions.

 

Lire la suite