Julien Acard réagit à la fusion des CARIF-OREF de Bourgogne Franche-Comté (13/01/2017)

Je dénonce le statut juridique (GIP) de la nouvelle structure, le manque d’économies, le maintien de deux directrices et le rôle des CARIF-OREF en Bourgogne Franche-Comté.

Vous pourrez aussi aimer